Who's online
There are currently 0 users and 0 guests online.
Who's new
  • admin
User login

À ma fille

Devenir femme en Afrique me répétait ma grand-mère

C'est d'abord participer d`une manière affective la survie de sa famille, de son lignage.
La valeur d'une femme se mesure à sa progéniture.
Dans un tel contexte, sa stérilité est considérée Comme le pire des maux auxquels il faut s'attaquer !
Pour en extirper les causes profondes Faire preuve de donner à la société de nouveaux membres
C'est aussi savoir se situer dans sa communauté,
En connaître les traditions, l'histoire
C'est également avoir l'art de se tirer d'affaires dans la vie
C'est surtout avoir le sens du social,
Être capable de vivre avec les autres
C'est enfin avoir un sens du religieux et du sacré qui plonge ses racines dans le monde de tes ancêtres

Devenir femme en Afrique me répétait ma grand-mère

C'est d'abord cesser d`être bumble-bee
C'est se signaler
Se qualifier : C'est se présenter le moment venu, apte à être mise en oeuvre dans un système généralement complexe du procès de production, en articulation avec les autres individus diversement qualifiés, selon les exigences de la division sociale et technique du travail étant donné les différents postes d'emplois à occuper

Être femme disait ma mère

C'est parvenir à une certaine maturité du corps et d'esprit

C'est s'engager de mûrir davantage dans un processus inexorable de la vie humaine

Être femme m'avait enseigné ma tante

C'est réaliser ton projet de vie au sein d'une communauté
C'est apprendre la sagesse ancestrale

Être femme m'a appris mes soeurs

C'est devenir la gardienne de la survie culturelle de notre peuple
C'est avoir l'art de gérer sa vie de femme
C'est être maîtresse de son destin et celui des autres

Être femme, répétaient mes belles-soeurs

C'est devenir une culture dynamique
C'est savoir domestiquer ses instincts,
C'est avoir la maîtrise de soi,
C'est être responsable
C'est avoir de rapport d'efficacité avec les autres,
C'est avoir de multiples compétences.

Être femme ma fille te dis-je

C'est être également Namwadi
Celle qui purifie, celle qui balaie
C'est ton honneur d'être femme
C'est ta vie, c'est ta joie

Moi, ta mère

Après 27 ans passés dans ce pays, je suis obligée à oeuvrer dans l'antichambre, je suis toujours de passage, je suis toujours l'étrangère, Moi l'éternelle immigrante et perpétuelle demandeuse d'asile.
Je t'assure que mes valises sont toujours scellées pour un nouveau départ, sauf que je ne connais pas encore la destination. Il faut que je réinvente un pays, celui que personne ne me donnera…

Muangalai