Who's online
There are currently 0 users and 2 guests online.
Who's new
  • admin
User login

Présentation du projet

APERÇU DU PROJET

La démarche Traces et Mémoires vise à faire reconnaître dans l’espace public ontarien, les traces, historiques des communautés francophones de minorités raciales et ethnoculturelles comme étant de témoignages légitimes. C’est une inscription de la richesse des expériences sociales, familiales, historiques, religieuses, individuelles et collectives   des francophones de minorités raciales et ethnoculturelles, comme de leurs héritiers, dans le fil de l’histoire collective de la Francophonie canadienne.

Ce projet a été initié par Réseau de Chercheures Africaines en partenariat avec Canoraa. Ces deux organismes ont profité de cette occasion pour promouvoir le dialogue interculturel en témoignant et honorant l’imaginaire de la création artistique de communautés francophones de minorités raciales et ethnoculturelles et en enrichissant le contenu culturel canadien en ligne.

OBJECTIFS

  • Faire une recherche-participative auprès des artistes, communautés, organismes francophones pour construire un patrimoine culturel en ligne des francophones minorités raciales et ethnoculturelles.
  • Créer un espace électronique permettant d’offrir une scène d’expression artistique et culturelle aux communautés francophones des minorités raciales et ethnoculturelles et visant à évaluer leurs traces et leurs mémoires, tout en s’inscrivant résolument dans des catégories d’action et du devenir dans la mosaïque canadienne.
  • Permettre aux francophones des minorités raciales et ethnoculturelles à mieux faire connaître leurs cultures à d’autres membres de la francophonie plurielle et aux autres Canadiens.
  • Permettre aux artistes aux francophones des minorités raciales et ethnoculturelles spécialement les femmes à mieux faire connaître leurs œuvres à d’autres membres de la francophonie plurielle (rencontres, échanges, socialisation et formation et d’information virtuels, publications) et au reste du Canada.

RÉSULTATS

Reconnaissance des traces et mémoires des communautés francophones de minorités raciales et ethnoculturelles comme témoignages légitimes de la diversité culturelle qui a façonné l’histoire de la mosaïque canadienne. Inscription de la richesse des expériences sociales, familiales, historiques, religieuses, individuelles et collectives des francophones de minorités raciales et ethnoculturelles, comme de leurs héritiers, dans le fil de l’histoire collective canadienne.

Exposition virtuelle structurée autour des clichés représentant des scènes banales et quotidiennes d’un mariage, d’une naissance, d’un baptême, d’un deuil,  des événements culturels mais aussi des portraits.

Contenu et caractéristiques du site Web

Ce projet sera a été autour de cinq axes

  1. Des paroles des francophones de minorités raciales et ethnoculturelles:
    Nous avons tracé les différentes trajectoires de certains membres des communautés francophones de minorités raciales et ethnoculturelles.
    Nous avons essayé de comprendre dans quels réseaux socioculturels les communautés francophones de minorités raciales et ethnoculturelles se situent et quels processus rendent possible la conservation et la construction de leur patrimoine culturel. Nous avons cherché à comprendre également les échanges interculturels établis d’abord entre francophones et aussi avec les autres cultures faisant la mosaïque canadienne.
  2. L'image: Nous avons eu recours aussi bien à la photographie d’actualité (Archive du Journal Canoraa depuis 13 années (activités culturelles, festival de la Francophonie plurielle, activités sportives, activités théâtrales, qu’à la photographie humaniste tel que le documentaire réalisé par le Réseau de Chercheures Africaines avec cinq stagiaires canadiennes stagiaires en immersion en Afrique,
  3. Nous avons collecté diverses photos relatant différentes célébrations telles que : Naissance, Mariage, la photographie artistique (Festival de musiques réalisé par des groupes artistiques communautaires tels que : Canoraa, Tcheka Katenan, Justine Gogoua, Djenabou, Guy Mbayo, Jacques Yams, Njacko Backo, Cheka Katenen Dioubate ou encore aux portraits (des photographies autour d’un événement culturel (Festival Afro-Latin).
  4. Les Œuvres d’Art:
    Les racines culturelles sont protégées dans divers foyers francophones et sont aujourd’hui au centre de la constitution progressive d’une collection artistique. Elles plongent avec dynamisme dans le déracinement et la question de l’identité qui subsiste lorsque qu’une famille se trouve séparée de son pays d’origine.
  5. Tendances ethno-canadiennes : exposition de diverses, créations couturières de femmes francophones de minorités et ethnoculturelles.
    Les modèles sont tous dessinés à Toronto par ces femmes et réalisés ensuite selon leurs indications. Elles choisissent les tissus sur place et les motifs et les couleurs de ces tissus sont souvent eux-mêmes conçus et teints à la main selon leurs souhaits dans le respect de la tradition africaine qui marque la rencontre entre différentes couturières africaines francophones de minorités raciales et ethnoculturelles et leurs regards se posent sur différents sujets.
  6. Coiffure: Depuis toujours, entre les contes et légendes, les habitudes alimentaires et vestimentaires, la beauté de la femme a toujours fait partie des valeurs de ce continent et, aujourd'hui encore, la coiffure afro en est un élément culturel incontournable.
    La coiffure afro, bien plus qu'un simple choix, c'est tout un art, toute une culture, toute une identité qu'il serait appréciable de matérialiser en toute fierté.
  7. L’art culinaire ethnoculturel francophone:
    En proposant aux francophones de minorités raciales et ethnoculturelles de s’approprier ce Site, nous leur offrons une plate-forme où peuvent se confronter différentes cultures, différents égards, divers points de vue, destinés à faire évoluer la mosaïque canadienne.
    Ce Site se veut aussi être lieu vivant. Nous allons ainsi continuer à donner la parole aux artistes, chorégraphes, musiciens, conteurs, comédiens et également aux familles francophones des minorités raciales et ethnoculturelles à partager et échanger leur patrimoine culturel avec d’autres Canadiens.